首页    期刊浏览 2022年01月17日 星期一
登录注册

文章基本信息

  • 标题:Constructions causatives avec le verbe boire : étude contrastive français/polonais
  • 本地全文:下载
  • 作者:Joanna Cholewa
  • 期刊名称:Acta Universitatis Lodziensis: Folia Litteraria Romanica
  • 印刷版ISSN:1505-9065
  • 电子版ISSN:2449-8831
  • 出版年度:2019
  • 期号:14
  • 页码:109-119
  • DOI:10.18778/1505-9065.14.10
  • 摘要:L’article prend pour objet la construction causative du français faire boire et ses correspondants en langue polonaise. Dans celle-ci, le prédicat causatif de base, exprimant le mieux ce sens causatif est le verbe poić, ainsi que ses dérivés préfixaux aspectuels, que l’on peut désigner par le symbole (-)poić. L’objectif de l’analyse est d’observer les régularités qui se manifestent au niveau du choix du verbe polonais au moment de la traduction de faire boire. L’analyse démontre que le polonais sélectionne différents verbes, selon les sens de faire boire, distingués sur la base de leur construction sémantico- syntaxique. Les emplois que l’on peut appeler prototypiques, se référant aux entités animées, sont traduits en polonais par poić / napoić. Cependant, pour traduire faire boire avec N1 appartenant à la classe [alcool], le polonais sélectionnera soit napoić (sans excès), soit spoić (excessivement). La présence du quantifieur en position de N1 bloque entièrement (-)poić. Enfin, la construction passive se faire boire se traduit par wsiąkać / wsiąknąć, prédicat non causatif.
  • 其他摘要:This paper analyses the French causative construction ‘faire boire’ and its equivalents in the Polish language. The basic causative predicate which translates the sense of faire boire is the verb ‘poić’ and its prefixal aspectual equivalents. The aim of the analysis is to observe the regularities that occur in the choice of the Polish verb at the moment of the translation of ‘faire boire’. The analysis shows that, depending on the meaning of ‘faire boire’ – one distinguished on the basis of a semantic-syntactic construction – the Polish language selects different verbs. The use that we can call prototypical is translated into Polish with ‘poić/napoić’, referring to both humans and animals. However, if N1 belongs to the class [alcohol], the Polish language selects either ‘napoić’ (meaning: not excessively), or ‘spoić’ (meaning: in excess). The presence of the quantifier in position N1 blocks the use of the verb ‘poić’. The French passive construction ‘se faire boire’ can be translated with the predicate ‘wsiąkać / wsiąknąć’, showing no causativity.
  • 其他关键词:causative construction;causative predicate;contrastive analysis
国家哲学社会科学文献中心版权所有